GALERIE DE PROJETS

MEMBRES DU RESEAU

QUESTIONS

RESSOURCES

LIENS

CONTACT

"Avant de choisir un architecte, je souhaite qu'il me donne un aperçu suffisamment détaillé du projet qu'il me propose. A quelles conditions puis-je obtenir une esquisse?"



Cécile Campguilhem

Christian Farès

Christophe Bergeolle

L'engagement vers une mission complète est un engagement de confiance, dans la durée, qui entraine la totalité de l'enveloppe financière du projet.

Dans cette mesure, la question posée est compréhensible, elle traduit une recherche de bonne communication (artistique et relationnelle) avec l'architecte.

Une esquisse représente tout le concept architectural et reste l'élément fondateur du projet et de la propriété intellectuelle de l'architecte.

Elle ne peut donc être considérée comme une prise de contact légère, exempt de toute rémunération, d'autant plus qu'elle est soumise à assurance. L'ordre des architecte a d'ailleurs à ce sujet mis au point un contrat d'étude préliminaire-esquisse qui établit un devoir mutuel entre maitre d'ouvrage et maitre d'oeuvre.

Pour ma part, j'organise mes prises de contact par un premier rendez-vous, gratuit, de rencontre et d'échange oral autour du projet. Sachant, qu'en amont de cette réunion j'envoie un petit dossier de références récentes significatives, pour présenter ma sensibilité et ma structure.

Suite à ces démarches, je réalise une proposition d'honoraires sur une base détaillée de la mission complète et j'envoie, conjointement, un exemplaire type de contrat de mission complète et ce fameux contrat-type d'esquisse, le détail des honoraires explicitant le coût seul de cette mission.

Suite à un délai de réflexion, mes clients me recontactent et me font part de leur décision, les choses étant accueillies le plus souvent positivement. Certains choisissent directement la mission complète, d'autres plus indécis, optent pour l'esquisse uniquement dans un premier temps.

Cette démarche, n'engageant pas de production non rémunérée, dessine une double responsabilisation : la mienne et celle du maitre d'ouvrage vis à vis de la valeur de mon travail et de son projet. L'amorce de la relation s'oriente vers une communication claire favorisant la confiance entre les deux parties.

Beaucoup d'architectes partagent mon point de vue, et je pense qu'il est essentiel pour notre profession, d'exiger de manière solidaire, la rémunération des esquisses dans un processus clairement établi avec le client, suite à la présentation de notre activité.


Voir la fiche de cet architecte

« Les études préliminaires ont pour objet de proposer une solution d'ensemble aux attentes du maître d'ouvrage, traduisant les éléments majeurs du programme, et de vérifier l’adéquation du budget à ce programme. L'architecte analyse le programme, visite les lieux, prend connaissance des données techniques, juridiques et financières qui lui sont communiquées par le maître d'ouvrage. A cette occasion, il émet toutes les observations et propositions qui lui semblent utiles.
Il établit les plans des niveaux significatifs et, éventuellement, certains détails et croquis permettant d’exprimer la volumétrie d’ensemble. »

Définition des études préliminaires,
dites « esquisse », donné par l’ordre
des architectes dans le cahier des clauses
générales d’un contrat type d’architecte

Aller du général au détail et du détail au général, penser l’intérieur et l’extérieur, considérer le côté esthétique, technique, fonctionnel, juridique, financier, l’échelle et les proportions, mettre en valeur le lieu, satisfaire un utilisateur, respecter son opinion, donner et offrir sans ego surdimensionné, savoir s’arrêter, penser librement, être responsable.

Lors d’un premier contact avec un lieu et un client, l’architecte doit faire siens ces paramètres, et bien d’autres, pour qu’ils deviennent le guide de son travail.

Une estimation d’honoraire est établie sur la base des différentes phases que la maîtrise d’ouvrage souhaite intégrer à la mission de l’architecte. Il n’y aucune obligation à noter sur le nombre de phases à intégrer dans un contrat qui ne se base que sur les besoins du demandeur. Après acceptation de cette estimation un relevé des différents espaces et une première ébauche sont établis sous forme de plans ou d’images. C’est l’esquisse.

Les idées et la représentation graphique du travail de l’architecte sont sa propriété intellectuelle, et il décide de les donner à son client en contrepartie d’une rémunération convenue. Cette rémunération sera versée à l’acceptation de cette phase et la maîtrise d’ouvrage aura l’entière liberté de disposer de ces documents comme bon lui semblera dans le cas ou la mission se termine à ce moment.


Voir la fiche de cet architecte

Lorsque l'on fait appel à un architecte pour un projet de construction privée, il est important de le rencontrer avant toute intervention.

La construction d'une maison est un projet long et très technique et impose à chacun de définir et de maîtriser ces obligations.

Afin d'obtenir un aperçu de votre projet, sachez que l'architecte a lui aussi besoin d'un aperçu de votre part. Dans ce sens, il est important pour vous faciliter le choix que vous fournissiez à chacun des architectes que vous consultez, une ébauche de programme identique.

Je propose toujours à mes clients de réaliser ce travail au préalable, ce qui leur permet de figer les choses entre eux. Cette étape est indispensable à tous, car elle permet de poser certaines envies sur le papier et impose des choix qui semblent plus définitifs que par la parole. D'autre part, ce canevas va devenir l'élément sur lequel vous pourrez juger les projets que l'on vous propose.

Pour ma part, suite à ce travail de programmation de mes potentiels clients, je les rencontre pour parler de leur projet et visiter le site qu'ils envisagent. Cette prestation n'est pas rémunérée dans la mesure ou c'est une prise de contact avant tout travail.

Durant cette première rencontre, je les questionne sur leurs attentes en terme de prestations. Cherchent-t-ils un architecte pour une mission complète (avec travaux) ou partielle.

A partir de là, je leur propose d'effectuer une faisabilité rémunérée.

Il faut faire la distinction entre esquisse et faisabilité. L'esquisse est déjà une phase du contrat d'architecte, donc, en ce sens, tant que le contrat n'est pas signé, il ne paraît possible de fournir cette prestation.

Cependant, l'étude de faisabilité, même si elle reste brute de décoffrage, permet d'entrevoir le travail d'un architecte et son style.

Cette prestation correspond selon le projet à ½ journée, voir une journée de travail, et vous sera facturé selon le tarif horaire de l'agence. Ce tarif horaire étant très variable selon les agences, la prestation va osciller entre 300 à 1500 euros.

L'étude de faisabilité permet de définir et de clarifier certains points.

D'abord elle présente les potentialités du site proposé pour la construction, tant en terme réglementaire, technique, architectural et paysager.

Ensuite elle comprend une ébauche en plan de la future construction en mettant en adéquation votre programme et ce site. Enfin, selon le degré de prestation demandée, elle propose une volumétrie sous forme de croquis manuels.

Je joins souvent à ce document un courrier concernant les aspects techniques (électricité, chauffage, plomberie, ventilation) afin que la décision puisse être prise en toute connaissance de cause.


Voir la fiche de cet architecte